Darkest Minds : Rébellion
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 08 Décembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


5/10

Réalisé par Jennifer Yuh Nelson.

Une étrange épidémie élimine 98% des enfants et des adolescents de la planète. Ceux qui réussissent à survivre découvrent qu'ils ont développé certaines facultés considérées comme une menace par la population adulte. C'est pour cette raison que tous les adolescents sont "réhabilités" dans des centres de détention - qui tentent d'établir une analogie faible avec les camps de concentration nazis de la Seconde Guerre mondiale - et classés par catégories en fonction de leurs attributions (télékinésie, télépathie et quotient intellectuel élevé). entre autres. Ruby (Amandla Stenberg) est séparée de ses parents et emmenée dans l'un des centres où elle découvre qu'elle découvre la portée de sa puissance, c'est pourquoi sa vie est aujourd'hui en danger. Avec un groupe d'adolescentes qui ont réussi à s'échapper, Ruby va essayer de se mettre en sécurité et de mettre fin au régime.

Futur dystopique, civilisations détruites, adolescents divisés en castes, refuge idyllique pour s'échapper, paria qui s'élève au-dessus des autres et lutte pour renverser le régime oppressif actuel ... Darkest Minds : Rébellion coche toutes les cases du genre. Cette approche narrative n’est pas en soi pire que la plupart des productions standards proposées sur le grand écran, mais son plus gros problème est peut-être impossible à résoudre sans machine à remonter le temps, c’est le fait que Darkest Minds n’a pas été publié cinq ans plus tôt, quand le sous-genre était encore en ébullition et que les productions de ce type avaient une certaine pertinence, avant de commencer à se superposer de manière indiscutable. Stenberg et la troupe de jeunes qui l'accompagnent font ce qu'ils peuvent avec le matériel qui leur est donné. Du côté des adultes, Mandy Moore, Gwendoline Christie et Wade Williams ont également peu d'occasions de se montrer à travers leurs personnages. Les éléments marquants sont découverts si tôt que le facteur surprise est absent dans les 105 minutes de film.

VERDICT

-

Avec un développement  linéaire au possible et sans une once de fraîcheur pour offrir quelque chose de modérément différent - mais laissant tout ouvert en cas de suites potentielles -  Darkest Minds : Rébellion est réduit à un type de divertissement de niche qui ne peut conserver de l'intérêt qu'auprès des fans les plus fidèles du genre.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés