Blacklight
Plate-forme : Blu-Ray
Date de sortie : 01 Juillet 2022
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6.5/10

Réalisé par ‎ Mark Williams.

Nous pouvons progressivement appeler Liam Neeson "l'homme le plus travailleur d'Hollywood", car l'acteur nord-irlandais de presque soixante-dix ans sort un film après l'autre dans sa vieillesse. Si le seul film dans lequel il joue un dur à cuire âgé vient de sortir des cinémas, alors le prochain film similaire avec son nom sur le rôle est déjà en route. Quand on livre des films comme Neeson sur une chaîne de montage (en moyenne deux par an), il est quasiment impossible de maintenir un niveau de qualité constant. La plupart des films sont pour le moins médiocres, et les pics vers le bas sont plus fréquents que ceux vers le haut. Cela ne semble pas déranger Neeson, l'acteur polyvalent qui a été assez sélectif dans le choix de ses rôles dans le passé. Bien que ses personnages aient souvent un regard hanté sur leurs visages et qu'ils ne semblent pas apprécier leur combat acharné contre l'injustice, Neeson lui-même semble profiter de sa deuxième carrière inattendue au cinéma en tant que héros d'action vieillissant. Tant qu'il peut tout gérer physiquement (il fait encore la plupart des cascades lui-même !) et qu'on lui demande ce genre de films, il ne voit aucune raison de s'arrêter là. Avec le réalisateur Mark Willams, Neeson a déjà réalisé "The Good Criminal" (Honest Thief, 2020), sur un voleur de banque notoire qui veut se rendre à la police, mais se bat avec deux flics corrompus qui cherchent leur propre profit. Williams ne pense apparemment pas trop aux autorités, car dans "Blacklight" (2022), nous voyons également de nombreux agents peu fiables. Cette fois, ils travaillent pour le FBI, dirigé par Gabriel Robinson (Aidan Quinn). Neeson joue Travis Block, dont Robinson se souvient de l'époque où ils ont servi ensemble au Vietnam et formé un groupe pour la vie. Il travaille comme "réparateur" pour le FBI, ce qui signifie qu'il aide les agents infiltrés qui ont eu des ennuis. Dans l'une des premières scènes, nous voyons comment cela fonctionne dans la pratique, lorsqu'il parvient à libérer un agent infiltré qui est attaqué par une foule sauvage de "suprématistes blancs". Mais Travis s'avère également être un père de famille qui, maintenant qu'il est plus âgé, aimerait passer plus de temps avec sa fille (Claire van der Boom) et sa petite-fille (Gabriella Sengos).

Mais Robinson ne le laissera pas simplement partir. Il l'envoie pour abattre le flic infiltré déséquilibré Dusty Crane (Taylor John Smith). Crane veut rendre public les abus au sein du FBI et, entre autres, révéler comment l'organisation est impliquée dans la mort mystérieuse d'une politicienne progressiste clairement inspirée d'Alexandria Ocasio-Cortez, et le FBI veut évidemment empêcher cela à tout prix. Robinson prétend que Crane est un junkie qui ne peut plus supporter le fardeau d'être un flic infiltré et demande à Travis de l'arrêter avant qu'il ne puisse partager son histoire avec la journaliste Mira Jones (Emmy Raver-Lampman). Mais quand Travis découvre que Crane ne vend pas du tout de bêtises, il fait équipe avec Mira lui-même pour dénoncer les abus. Au grand désarroi de Robinson, qui ordonne l'enlèvement de la fille et de la petite-fille de Travis. Et on sait tous depuis 'Taken' (2008) ce qui se passe quand on touche aux proches du personnage de Liam Neeson… ! Williams et ses co-scénaristes Nick May et Brandon Reavis se sont inspirés des thrillers paranoïaques des années 1970, tels que 'Les Trois Jours du Condor' (1975) et surtout 'À cause d'un assassinat' (1974). De grands films qui nous tiennent en haleine et qui nous hanteront encore longtemps. Mais là où dans ces films des gens de chair et de sang essayaient de s'attaquer aux puissantes autorités, nous avons ici affaire à un personnage invincible de Liam Neeson ; un homme, malgré son âge, jette facilement une armée de méchants sans visage par-dessus son épaule. Vous n'avez pas à vous attendre à du réalisme dans "Blacklight", ni à des dilemmes moraux difficiles. Ce que vous obtenez est une bonne dose de spectacle d'action, avec des poursuites (en voiture ou non), des explosions et des armes à feu. Une tentative a été faite pour créer une trame de fond, avec un événement traumatisant au Vietnam comme fondement sur lequel repose l'amitié de Travis et Robinson. Beaucoup plus aurait pu et aurait dû être fait avec cela. Les tendances compulsives et la paranoïa toujours frémissante de Travis ne suffisent pas à approfondir le personnage en un véritable être humain.

VERDICT

-

"Blacklight" a l'air bien, mais les personnages et les événements ne nous transpercent jamais à aucun moment. Nous trouvons Travis sympathique, soit dit en passant; après tout, il est joué par Liam Neeson. Mais on a vite oublié le film lui-même qui fait office de sympathique divertissement néanmoins.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés